Cameroun 

personnes aidées

présence dans le pays

Région Centre Cameroun 

© Nathalie Waridel

Avec notre partenaire Alternatives Durables pour le Développement, nous avons conçu un projet pilote sur trois ans qui vise à améliorer l’accès à ces infrastructures. Mais ce n’est pas tout, loin de là. En plus des infrastructures, nous encourageons le développement d’activités génératrices de revenus liées à l’augmentation de l’accès à l’eau, et plus spécifiquement à l’agriculture. En parallèle, nous encourageons également la production de savons locaux, qui font cruellement défaut pour ces villages. En plus de cela, nous accompagnerons les villageois dans le renforcement de leur capacité pour la prise en main de ces infrastructures. Enfin, nous organisons des campagnes de sensibilisation liées au lavage des mains et à la prévention de la diarrhée dans les villages et les écoles. 

Présent depuis de plusieurs années au Cameroun, nous venons de développer un nouveau projet avec un partenaire solidement ancré dans la région centre de Cameroun et plus particulièrement au sud de Mbalmayo, Alternatives Durables pour le Développement. Dans ces zones, les villages ne disposent que d’un accès très limité à une eau de qualité. Pour plus de 50% d’entre eux, ils doivent parcourir au moins 15 minutes pour trouver la première source d’eau… souvent non potable ! En plus de cela, l’accès à des sanitaires et des infrastructures d’hygiène des mains est très limité dans les centres de santé et les écoles de ces villages. Le faible accès à l’ensemble de ces infrastructures entraîne une recrudescence des diarrhées chez les enfants de moins de cinq ans, une augmentation de l’absentéisme scolaire ainsi qu’une diminution des revenus économiques, ce dernier élément étant encore accentué en période de sèche avec la diminution de la taille des cours d’eau.

© Nathalie Waridel