Vous connaissez le Parc National des Oiseaux du Djoudj, l’un des principaux sites d’arrivage des oiseaux migrateurs ? Si ce n’est pas le cas, on vous invite à y jeter un coup car cela vaut vraiment le coup.

De notre côté, nous avons formé un consortium de chercheurs internationaux et d’organisations locales pour répondre à l’une des problématiques actuelles qui touchent le parc et ses habitants : la pollution des eaux de surfaces. Cette pollution est notamment due aux extrants agricoles, aux paturages des bêtes près des cours d’eau et à de mauvaises infrastructures hydriques et d’assainissement dans les villages qui bordent le parc. Malheureusement, la population est obligée de se servir de cette eau, puisque la nappe dans laquelle elle puisait auparavant baisse drastiquement depuis la mise en oeuvre de la politique du riz dans le cadre du plan national d’émergence SN30. Dans le cadre de notre projet pilote, nous souhaitons améliorer durablement les infrastructures hydriques et d’assainissement, de façon non seulement à limiter la récolte de l’eau dans le fleuve mais aussi à diminuer les maladies au sein de la population. A l’issue de ce premier projet pilote, l’objectif sera notamment d’établir un plan de gestion intégrée des ressources en eau avec les autorités du parc et la population, afin de diminuer la pollution d’un côté et d’avoir accès à davantage de ressources hydriques de l’autre.

Do you know the Djoudj National Bird Park, one of the main migratory sites of birds? If not, we invite you to have a look at it because it is worth it.

ADED formed a consortium of international researchers and local organizations to address one of the current issues affecting the park and its inhabitants: surface water pollution. This pollution results from agricultural outputs, livestock grazing near streams, and poor water and sanitation infrastructure in the villages bordering the park. Unfortunately, the population still uses this water, as the water table from which they used to draw has been drastically reduced since the implementation of the rice policy under the SN30 National Emergency Plan. Within the framework of our pilot project, we wish to improve the water and sanitation infrastructure sustainably, not only to limit water harvesting from the river but also to reduce diseases among the population. At the end of this first pilot project, the objective will be to establish an integrated water resources management plan with the park authorities and the local population, to reduce pollution and access to more water resources.